J'étais enseignante, mais je me suis soignée !

Publié le

Ami(e) enseignant(e)

Si tu as de la peinture sur les doigts, de la morve sur l'épaule, de la craie sur les fesses

Si tu es fier de faire partie des gens qui savent faire la différence entre pédagogie et didactique, voire entre  progression et programmation

S'il y a dans ta cuisine un tableau de responsabilités

Si tu parles à tout le monde en articulant et en insistant sur les particules de négation

Si tu as déjà sérieusement considéré l’achat d’une plastifieuse

Si tu as acheté une plastifieuse

S’il y a des comptines sur ton mp3

Si tu as la gastro

Si tu ne peux plus prononcer une phrase qui contienne moins de trois sigles

Si tu sais ce qu’est un massicot et si en plus tu en as utilisé un

Si tu crois que ton prénom est « maîtresse »

Si tu es un homme et que tu finis quand même par croire que ton prénom est « maîtresse »

Si quand tu croises ne serait-ce qu’un marron par terre tu entrevois déjà les objectifs spécifiques et les compétences transversales d’une séquence complète

Si tu as des poux

Si quand tu entends gap tu ne penses plus à une marque de fringues mais à un genre révolutionnaire de cercle de profs anonymes

Si tu dis « chut » quand les gens parlent trop fort pendant une soirée

Si la dernière fois que tu as été à la fnac tu as acheté des albums de littérature de jeunesse

Si tu te sens ridicule quand tu fais le kangourou en salle de motricité

Si tu ne te sens même plus ridicule quand tu fais le kangourou en salle de motricité

Si tu te reconnais plus ou moins dans ces symptômes, tu es relativement atteint de professorat-des-écoles-ite. Autant le savoir.


(Merci Anne pour l'envoi !)

Publié dans C'te bonne blague !

Commenter cet article

toftof 08/05/2008 14:07

Faire ça sans proposer de traitement, ne serait-ce qu'homéopathique, c'est moche...

08/05/2008 14:10


Huhu, sorry ! ^_^
Il n'y a qu'un traitement : la fuite !!